Espace Famille

Cette rubrique est destinée à toutes les femmes qui participent aux Enquêtes nationales périnatales. Vous trouverez sur cette page une documentation de toutes les étapes de l’enquête réalisée en 2021, de la collecte des données à la maternité jusqu’à la production des résultats, ainsi que des informations sur les enquêtes précédentes.

Vous êtes concernés par cette enquête car
  • vous avez accouché en mars 2021 et vous avez été incluse dans l’Enquête Nationale Périnatale 2021.
  • vous êtes le second titulaire de l’autorité parentale d’un enfant né en mars 2021 et inclus dans l’Enquête Nationale Périnatale.
  • vous êtes les parents d’une mineure de 15 ans et plus, incluse dans l’Enquête Nationale Périnatale. 
Comment s’est déroulée l’enquête ? 

Lors du séjour en maternité, une sage-femme enquêtrice a rendu visite aux femmes ayant accouché pour leur demander de participer à l’enquête. Si elles ont donné leur accord, elle a posé des questions pendant environ 15 minutes, notamment sur le déroulement de la grossesse. Elle a aussi recueilli des renseignements sur l’accouchement et la santé du bébé, à partir du dossier médical. En cas de non-réalisation de cette étape, un recueil a minima d’une dizaine d’items a été fait à partir du dossier médical, afin de disposer de caractéristiques sur l’accouchement de toutes les femmes en France.

Deux mois après l’accouchement, si les femmes incluses dans l’enquête l’ont accepté, un nouveau questionnaire a été complété, par internet ou par téléphone, pour avoir des nouvelles du couple mère-enfant. Cela a duré environ 15 minutes.

Pour avoir une vision plus globale de la prise en charge médicale et de la santé des femmes, ainsi que de celles des bébés, et ne pas allonger la durée des questionnaires à la maternité et lors du suivi à deux mois, des données concernant les soins et ceux des enfants (nombre de consultations, médicaments consommés…) stockées par la caisse d’assurance maladie ont également été collectées à partir du Système National des données de santé (SNDS).

Ces données sur les soins couvrent une période allant d’avant la grossesse, jusqu’à un an après l’accouchement. Les données sur les soins de l’enfant couvrent une période allant de sa naissance jusqu’à son premier anniversaire.

Nous remercions vivement toutes les participantes à l’enquête. Leur contribution est essentielle pour avoir des données de bonne qualité sur la situation périnatale en France

Plus d’informations et de conseils pour vous et votre bébé ?

A la maternité, la sage-femme qui vous a proposé l’entretien vous a remis une fiche de conseils et d’informations concernant votre santé et celle de votre enfant avec une liste de numéros verts et de sites internet qui peuvent vous être utiles en cas de besoin. Elle était jointe à la lettre d’informations de l’enquête. Cette fiche était aussi disponible à la fin du questionnaire de suivi à deux mois, si vous avez répondu à cette partie de l’enquête.

Vous pouvez la consulter de nouveau ici.

Quels sont vos droits ?

Toutes les autorisations nécessaires à la réalisation de l’enquête ont été obtenues. Nous vous garantissons que vos données sont gérées dans la plus stricte confidentialité à chaque étape et que seules les informations nécessaires pour répondre aux objectifs de l’enquête sont analysées. Le traitement des données est fait en conformité avec la loi « Informatique et Liberté » du 6 Janvier 1978 et seuls les chercheurs et personnels autorisés ont accès aux données.

Comme la sage-femme enquêtrice vous l’a expliqué en maternité, vous pouvezavoir accèsaux informations vous concernant ou concernant votre enfant, recueillies dans le cadre de cette enquête, et faire valoir votre droit d’opposition, de limitation ou de retrait, pour tout ou partie de ces informations. La sage-femme vous a remis une lettre d’information dans votre chambre en suite de naissance. Vous pouvez la relire, en cliquant sur la situation qui vous correspond :

Comment exprimer vos droits ?

Si vous souhaitez accéder aux informations vous concernant ou concernant votre enfant, faire valoir votre droit d’opposition, de limitation ou de retrait pour une ou plusieurs parties de l’enquête, envoyer un mail à enp.2021@inserm.fr en indiquant :

  • votre identité (nom, prénom)
  • votre lien avec la femme et/ou l’enfant inclus dans l’enquête
  • la date et le lieu d’accouchement
  • l’identité (nom, prénom) de la femme incluse dans l’enquête, si vous êtes le second titulaire de l’autorité parentale ou le parent d’une mineure de 15 ans et plus,
  • le(s) droit(s) que vous souhaitez exercer et la ou les  partie(s) de l’enquête concernées.

Il vous est possible d’exercer vos droits dans les douze mois suivant l’accouchement.

Que deviennent vos réponses à l’Enquête Nationale Périnatale ?

L’Inserm et ses partenaires publient environ un an après l’enquête un rapport qui présente les principaux résultats concernant la santé périnatale (par exemple le taux de césarienne ou de prématurité). Ce rapport sera en accès libre sur ce site. A titre d’exemple, vous pouvez voir les résultats principaux de l’enquête de 2016 (fichier PDF).
Les données de l’ENP 2021 permettront aussi de positionner la France par rapport à ses voisins européens dans le cadre du projet Euro-Peristat . Il s’agira par exemple de comparer à l’échelle européenne les taux de césarienne ou de prématurité dans différents sous-groupes de femmes et mieux comprendre dans quel sens des efforts de prévention doivent être conduits.

Pour répondre à l’ensemble des objectifs de l’ENP, des travaux de recherche seront réalisés par la suite par les équipes ayant participé à cette enquête (Inserm, Ministère de la Santé, Santé Publique France) et par des chercheurs d’autres institutions (sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires nécessaires). Ces publications scientifiques sont indispensables pour le milieu médical et servent de base pour les décideurs en santé publique. Vous pourrez consulter les travaux réalisés et ceux en cours

Les éditions précédentes des ENP

Grâce à la réalisation régulière des ENP et à la forte participation des maternités et des femmes, les connaissances sur la périnatalité sont régulièrement mises à jour, pour informer les professionnels de santé, le monde de la recherche et le grand public. Les résultats sont présentés à des réunions de professionnels de la recherche et de la santé et aboutissent à la publication de nombreux articles dans des revues scientifiques.

En 2016 par exemple, 13 894 femmes ont participé à l’enquête dans 513 maternités. Des analyses sont toujours en cours sur des thèmes variés, par les équipes qui ont coordonné la réalisation des ENP et par d’autres équipes de recherche grâce à la mise à disposition des données dans les Archives de Données issues de la Statistique publique (Adisp).

Par exemple, une analyse récente a montré que seules 7% des femmes enceintes ont été vaccinées contre la grippe (fichier PDF) pendant leur grossesse, alors que cette pratique est fortement recommandée pendant la grossesse. Depuis, les pouvoirs publics ont renforcé leur politique de prévention, notamment en informant les femmes via le site de l’assurance maladie. La qualité des soins autour de l’accouchement est un sujet important : une diminution du recours à l’ocytocine (fichier PDF) (produit utilisé pour faciliter l’accouchement) a été observée entre 2010 et 2016, en accord avec les recommandations de pratiques cliniques internationales. La prise en charge de la douleur en salle de la naissance est un sujet en cours d’analyse.

Les données des enquêtes réalisées entre 1995 et 2016 serviront également de base de comparaison pour l’enquête de 2021.